Aller au contenu


Violent Séisme Au Japon


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
277 replies to this topic

#31 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 12 avril 2011 - 16:55

Un point sur Agora Vox:

http://www.agoravox....-en-avant-92111



Le bulletin 27 de l'e- libre:

https://sites.google...stsurfukushima/

#32 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 13 avril 2011 - 15:13

Tandis que tout cela dégénère à petit feu, quelques instants de dérision ne feront pas de mal.

http://tumourrasmoin...u-terrible.html

#33 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 15 avril 2011 - 06:56

Attention, danger ! C’est vers la piscine de l’unité n°4 de Fukushima que les regards convergent aujourd’hui avec une nouvelle inquiétude. S’y déroulent des réactions en chaîne dégageant une très forte radioactivité ! Des niveaux “100 000 fois supérieurs à la normale”, selon l’agence de sûreté nucléaire japonaise NISA. C’est ce que l’on peut comprendre après l’annonce postée ce 14 avril sur son site (1) par l’opérateur TEPCO de la centrale de Fukushima.


http://sciencepourvo...-fission-d.html




Malgré cela, voilà l'état actuel des infos en France:

Sans titre.png
Je ne peux pas faire de journalisme, j'ai piscine.






Les journalistes se révèlent pour la plupart des dé-journalistes,
spécialistes de la dés-information, et non de la dés-obéissance.
Quelle surprise ...



Quant à tous ces décideurs, responsables, directeurs, se pavanant, leur(s) titre(s) permettant toutes les bassesses, toutes les omissions, tous les mensonges !
A ces adeptes de la manipulation,
il faudra peut-être leur demander des comptes, non ?



Plus généralement, il est grand temps que les pollueurs se dépêchent de changer. Le risque n'est pas nul de voir un pollué se rebiffer. Puis un autre le soutenir. Et encore un autre... oh, je ne parle pas d'individus, là, mais de pays.

#34 manzai

manzai

    Manzailleur

  • Zimien
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 521 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Molsheim (Alsace)

Posté 15 avril 2011 - 06:59

c'est du grand n'importe quoi

"le japon....." les journalistes doivent faire leurs travail! pas mêtre "ouais le japon affrontera la corée du nord ..." :cartonrouge:
je suis entièrement d'accord avec toi Noisette
J'ai : Un PC, un navigateur, un av et un fai, ça te va ?!

#35 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 20 avril 2011 - 21:59

Nouveau billet de D.Leglu sur son blog:

http://sciencepourvo...s.html#comments

Le thème de son billet est un autre billet: Harry Bernas, physicien, lance un appel pour que les scientifiques dépassent leur rôle d’experts et deviennent acteurs du débat public.

http://www.sciencese...entifiques.html

#36 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 21 avril 2011 - 07:30

La malheureuse vérité, c'est que nous allons probablement être témoins d'autres désastres.



http://www.google.co...Q?docId=6625855

#37 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 21 avril 2011 - 16:35

https://sites.google...stsurfukushima/

Bulletin n° 29.

Fukushima, débris radio-actifs, air-libre, cyclone.

#38 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 22 avril 2011 - 21:50

http://www.rfi.fr/em...etait-fukushima
http://www.rfi.fr/em...etait-fukushima

#39 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 22 avril 2011 - 22:55

http://www.universci...tchernobyl.html

#40 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 24 avril 2011 - 09:18

LEMONDE | 02.04.11 | 15h11 • Mis à jour le 04.04.11 | 15h39


Une information fondamentale publiée par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) est passée totalement inaperçue : le pic pétrolier s'est produit en 2006. Alors que la demande mondiale continuera à croître avec la montée en puissance des pays émergents (Chine, Inde et Brésil), la production de pétrole conventionnel va connaître un déclin inexorable après avoir plafonné. La crise économique masque pour l'heure cette réalité.

Mais elle obérera tout retour de la croissance. La remontée des coûts d'exploration-production fera naître des tensions extrêmement vives. L'exploitation du charbon et des réserves fossiles non conventionnelles exigera des investissements lourds et progressifs qui ne permettront guère de desserrer l'étau des prix à un horizon de temps proche. Les prix de l'énergie ne peuvent ainsi que s'affoler.

Le silence et l'ignorance d'une grande partie de la classe politique sur ce sujet ne sont guère plus rassurants. Et cela sans tenir compte du fait que nous aurons relâché et continuerons à dissiper dans l'atmosphère le dioxyde de carbone stocké pendant des millénaires... Chocs pétroliers à répétition jusqu'à l'effondrement et péril climatique. Voilà donc ce que nous préparent les tenants des stratégies de l'aveuglement. La catastrophe de Fukushima alourdira encore la donne énergétique.

De telles remarques génèrent souvent de grands malentendus. Les objections diagnostiquent et dénoncent aussitôt les prophètes de malheur comme le symptôme d'une société sur le déclin, qui ne croit plus au progrès. Ces stratégies de l'aveuglement sont absurdes. Affirmer que notre époque est caractérisée par une "épistémophobie" ou la recherche du risque zéro est une grave erreur d'analyse, elle éclipse derrière des réactions aux processus d'adaptation la cause du bouleversement.

Ce qui change radicalement la donne, c'est que notre vulnérabilité est désormais issue de l'incroyable étendue de notre puissance. L'"indisponible" à l'action des hommes, le tiers intouchable, est désormais modifiable, soit par l'action collective (nos consommations cumulées) soit par un individu isolé ("biohackers"). Nos démocraties se retrouvent démunies face à deux aspects de ce que nous avons rendu disponible : l'atteinte aux mécanismes régulateurs de la biosphère et aux substrats biologiques de la condition humaine.

Cette situation fait apparaître "le spectre menaçant de la tyrannie" évoqué par le philosophe allemand Hans Jonas. Parce que nos démocraties n'auront pas été capables de se prémunir de leurs propres excès, elles risquent de basculer dans l'état d'exception et de céder aux dérives totalitaristes.

Prenons l'exemple de la controverse climatique. Comme le démontre la comparaison entre les études de l'historienne des sciences Naomi Oreskes avec celles du politologue Jules Boykoff, les évolutions du système médiatique jouent dans cette affaire un rôle majeur. Alors que la première ne répertoria aucune contestation directe de l'origine anthropique du réchauffement climatique dans les revues scientifiques peer reviewed ("à comité de lecture"), le second a constaté sur la période étudiée que 53 % des articles grand public de la presse américaine mettaient en doute les conclusions scientifiques.

Ce décalage s'explique par le remplacement du souci d'une information rigoureuse par une volonté de flatter le goût du spectacle. Les sujets scientifiques complexes sont traités de façon simpliste (pour ou contre). Ceci explique en partie les résultats de l'étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) pilotée par Daniel Boy sur les représentations sociales de l'effet de serre démontrant un sérieux décrochage du pourcentage de Français attribuant le dérèglement climatique aux activités humaines (65 % en 2010, contre 81 % en 2009). Ces dérives qui engendrent doute et scepticisme au sein de la population permettent aux dirigeants actuels, dont le manque de connaissance scientifique est alarmant, de justifier leur inaction.

Le sommet de Cancun a sauvé le processus de négociation en réussissant en outre à y intégrer les grands pays émergents. Mais des accords contraignants à la hauteur de l'objectif des seconds sont encore loin. S'il en est ainsi, c'est parce que les dirigeants de la planète (à l'exception notable de quelques-uns) ont décidé de nier les conclusions scientifiques pour se décharger de l'ampleur des responsabilités en jeu. Comment pourraient-ils à la fois croire en la catastrophe et ne rien faire, ou si peu, pour l'éviter ?

Enfermée dans le court terme des échéances électorales et dans le temps médiatique, la politique s'est peu à peu transformée en gestion des affaires courantes. Elle est devenue incapable de penser le temps long. Or la crise écologique renverse une perception du progrès où le temps joue en notre faveur. Parce que nous créons les moyens de l'appauvrissement de la vie sur terre et que nous nions la possibilité de la catastrophe, nous rendons celle-ci crédible.

Il est impossible de connaître le point de basculement définitif vers l'improbable ; en revanche, il est certain que le risque de le dépasser est inversement proportionnel à la rapidité de notre réaction. Nous ne pouvons attendre et tergiverser sur la controverse climatique jusqu'au point de basculement, le moment où la multiplication des désastres naturels dissipera ce qu'il reste de doute. Il sera alors trop tard. Lorsque les océans se seront réchauffés, nous n'aurons aucun moyen de les refroidir.

La démocratie sera la première victime de l'altération des conditions universelles d'existence que nous sommes en train de programmer. Les catastrophes écologiques qui se préparent à l'échelle mondiale dans un contexte de croissance démographique, les inégalités dues à la rareté locale de l'eau, la fin de l'énergie bon marché, la raréfaction de nombre de minéraux, la dégradation de la biodiversité, l'érosion et la dégradation des sols, les événements climatiques extrêmes... produiront les pires inégalités entre ceux qui auront les moyens de s'en protéger, pour un temps, et ceux qui les subiront. Elles ébranleront les équilibres géopolitiques et seront sources de conflits.

L'ampleur des catastrophes sociales qu'elles risquent d'engendrer a, par le passé, conduit à la disparition de sociétés entières. C'est, hélas, une réalité historique objective. A cela s'ajoutera le fait que des nouvelles technologies de plus en plus facilement accessibles fourniront des armes de destruction massive à la portée de toutes les bourses et des esprits les plus tourmentés.

Lorsque l'effondrement de l'espèce apparaîtra comme une possibilité envisageable, l'urgence n'aura que faire de nos processus, lents et complexes, de délibération. Pris de panique, l'Occident transgressera ses valeurs de liberté et de justice. Pour s'être heurtées aux limites physiques, les sociétés seront livrées à la violence des hommes. Nul ne peut contester a priori le risque que les démocraties cèdent sous de telles menaces.

Le stade ultime sera l'autodestruction de l'existence humaine, soit physiquement, soit par l'altération biologique. Le processus de convergence des nouvelles technologies donnera à l'individu un pouvoir monstrueux capable de faire naître des sous-espèces. C'est l'unité du genre humain qui sera atteinte. Il ne s'agit guère de l'avenir, il s'agit du présent. Le cyborg n'est déjà plus une figure de style cinématographique, mais une réalité de laboratoire, puisqu'il est devenu possible, grâce à des fonds publics, d'associer des cellules neuronales humaines à des dispositifs artificiels.

L'idéologie du progrès a mal tourné. Les inégalités planétaires actuelles auraient fait rougir de honte les concepteurs du projet moderne, Bacon, Descartes ou Hegel. A l'époque des Lumières, il n'existait aucune région du monde, en dehors des peuples vernaculaires, où la richesse moyenne par habitant aurait été le double d'une autre. Aujourd'hui, le ratio atteint 1 à 428 (entre le Zimbabwe et le Qatar).

Les échecs répétés des conférences de l'ONU montrent bien que nous sommes loin d'unir les nations contre la menace et de dépasser les intérêts immédiats et égoïstes des Etats comme des individus. Les enjeux, tant pour la gouvernance internationale et nationale que pour l'avenir macroéconomique, sont de nous libérer du culte de la compétitivité, de la croissance qui nous ronge et de la civilisation de la pauvreté dans le gaspillage.

Le nouveau paradigme doit émerger. Les outils conceptuels sont présents, que ce soit dans les précieux travaux du Britannique Tim Jackson ou dans ceux de la Prix Nobel d'économie 2009, l'Américaine Elinor Ostrom, ainsi que dans diverses initiatives de la société civile.

Nos démocraties doivent se restructurer, démocratiser la culture scientifique et maîtriser l'immédiateté qui contredit la prise en compte du temps long. Nous pouvons encore transformer la menace en promesse désirable et crédible. Mais si nous n'agissons pas promptement, c'est à la barbarie que nous sommes certains de nous exposer.

Pour cette raison, répondre à la crise écologique est un devoir moral absolu. Les ennemis de la démocratie sont ceux qui remettent à plus tard les réponses aux enjeux et défis de l'écologie.


Michel Rocard, ancien premier ministre, coauteur avec Alain Juppé de "La politique, telle qu'elle meurt de ne pas être" (JC Lattès, 314 p., 18 €).

Dominique Bourg, professeur à la faculté des géosciences et de l'environnement de l'université de Lausanne, membre du Comité de veille écologique de la Fondation Nicolas Hulot

Floran Augagneur, philosophe, enseigne la philosophie de l'écologie à l'Institut d'études politiques de Paris


Michel Rocard, Dominique Bourg et Floran Augagneur Article paru dans l'édition du 03.04.11


-------------------------------------------

Article intégralement pompé* ici: http://www.lemonde.f...02134_3232.html



(*): ce n'est pas mon habitude mais je comprends cet article comme un appel,
et je suis persuadé que cela ne contrarierait pas les auteurs, bien au contraire.


#41 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 28 avril 2011 - 19:11

http://sciencepourvo...tml#postcomment

http://www.agoravox....son-13-le-92843


Ce n'est que le début ...

Aucune analyse nouvelle sur le sujet n’a été publiée par l’IRSN depuis le 20 avril. On reconnait là le sens de la dignité et de la responsabilité de cet organisme, qui n'ont d'égaux que sa probité. Ou pas.



J'en profite pour donner le lien d'un blog qui réalise une mini-revue de médias:
http://radio-blue.blogspot.com/

#42 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 01 mai 2011 - 15:52

https://sites.google...stsurfukushima/

Bulletins n° 31 en ligne.

#43 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 01 mai 2011 - 20:11

http://www.francecul...-nucleaire.html

#44 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 02 mai 2011 - 09:16

"Naoto Kan (Premier Ministre du Japon) a dit que les mesures n'ont pas été prises en dépit des accidents et avertissements précédents, et qu'il devait admettre que l'opérateur et le gouvernement ont échoué à gérer la situation.
Il a également suggéré qu'il étudierait la possibilité d'établir une Capitale alternative pour prendre le contrôle à la place de Tokyo en cas d'urgence, précisant que ces mesures devaient être prises pour assurer la continuité des fonctions centrales de la Capitale."


http://www3.nhk.or.j...lish/01_09.html


via http://radio-blue.bl...ctu-japon.html.

#45 Thelwin Argon

Thelwin Argon

    Thelwinneur

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 243 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Suisse

Posté 02 mai 2011 - 21:55

Décidément, ça fait peur tout ça...
:cartonrouge:
On peut se poser à juste titre, en tout cas, JE me pose la question de savoir "Mais où va-t-on, nom d'un gluon !" :keskidit:
Sauf pathologie mentale profonde, tout le monde est bon en maths. | Albert Jacquard
——————————————————
Deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison. | Blaise Pascal

#46 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 03 mai 2011 - 06:08

http://fukushima.ove...0-73003947.html


Selon Mishio Ishikawa, ardent promoteur de l’énergie nucléaire et fondateur du JANTI (Japan Nuclear Technology Institute), les cœurs des réacteurs 1, 2 et 3 de Fukushima Dai-ichi auraient fondu à 100%.

S’exprimant dans une émission le 29 avril sur Asahi TV, il a créé la surprise en donnant une version totalement différente de celle de Tepco et du gouvernement.

Iida Tetsunari, directeur de l’ISEP (Institute for Sustainable Energy Policies), qui participait également à l’émission, a affirmé être entièrement d’accord avec l’évaluation de la situation de Mishio Ishikawa et a ajouté : « Personne ne sait ce qu’il faut faire, nous devons demander l’avis mondial des meilleurs et des plus brillants ».


Kohey Otsuka, vice-ministre de la santé et des affaires sociales déclare pour conclure : « Aucun de nous ne sait à coup sûr l’état du cœur des réacteurs, il ne faut pas faire de spéculations sur une télévision nationale ». Sous entendu : fermez-la maintenant !



Article presque intégralement pompé sur http://fukushima.over-blog.fr
(mais difficile d'en faire ressortir le principal sans tout citer, car il est court et dense).

#47 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 05 mai 2011 - 20:19

//mode Ban Ki-Moon on
La France doit accepter de se préparer à des accidents nucléaires "complètement inimaginables", qui représentent le plus grand danger pour ses installations, comme le prouve la catastrophe de Fukushima, a estimé jeudi le directeur général de l'IRSN, Jacques Repussard.
//mode Ban Ki-Moon off
http://www.google.co...bb5226a4486.231

Vous remarquerez que l'on a glissé subtilement de "impossible que ça arrive en France, on est les meilleurs", à "bon, on vous dit que ça va arriver à un moment ou à un autre, mais on va gérer, enfin on va essayer de tout faire pour minimiser, mais faut vous préparer à encaisser, c'est inévitable, on ne peut pas faire autrement".
On a vu les conséquences de la mainmise sur l'information, on voit maintenant les conséquences du discours modèle Ban Ki-Moon, qui pour moi marque une date importante, celle de l'acceptation sans remous que l'on va en voir d'autres. La collusion de ces deux informations importantes, mainmise sur l'info et fabrication du consentement, sont celles que je fais ressortir en relief ici, car elles ont des implications énormes.



http://radio-blue.bl...actu-japon.html

Je souscris à son analyse.

#48 mikross

mikross

    Deimosien

  • Zimien
  • PipPipPipPipPipPip
  • 269 Messages :

Posté 08 mai 2011 - 22:19

Faut il dénucléariser complétement le japon?
Sans nucléaire => catastrophe économique
Avec nucléaire => catastrophe écologique

mieux vaut être "pauvre" et bien portant que "riche" mais irradié
noisette pourra nous en dire plus mais il me semble que les japonais préfèrent de loin la première idée.

marteleurs.png


#49 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 mai 2011 - 06:36

Encore faudrait-il que les Japonais sachent ce qu'il se passe.
La désinformation est totale, une censure d'état a été mise en place, plus rien ne filtre là-bas ou presque.



Quelques nouvelles concernant le réactueur 3:

La semaine dernière, j’affirmais que le réacteur n°3 avait explosé avec sa piscine de stockage, convaincu par un exposé dont j’ai cité la source. Bon voilà, c’était juste une conviction de blogueur, une humeur du jour, pas un article d’investigation. Mais depuis une semaine, j’ai approfondi le sujet et je vous livre aujourd’hui le résultat de mes recherches.

http://fukushima.over-blog.fr/article-reacteur-3-de-fukushima-dai-ichi-la-piscine-de-stockage-de-combustible-est-eventree-73433998.html

Concernant la "fumée" sortie du réacteur 3 ce week-end, pas d'explications, pas de réactions....
La temperature du reacteur n 3 est en hausse,actuellement 206 degres Celsus,hier a 5 hrs du matin elle etait de 180,2....(source Nikkei).

http://radio-blue.blogspot.com/p/fil-actu-japon.html




Et puis le programme de la journée: ouverture des portes du bâtiment du réacteur 1 ...

#50 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 mai 2011 - 12:12

Mais ou est donc passé la piscine du bâtiment 3 ? et ses 514 tonnes de combustible ?


=> Bulletin n° 33 d'e- libre,

https://sites.google...stsurfukushima/

#51 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 mai 2011 - 16:01

http://www.agoravox....fukushima-93598

Une petite synthèse, sur AgoraVox.

#52 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 14 mai 2011 - 09:04

Accident maximal dans le réacteur n°1, par D.Leglu

http://sciencepourvo...-n-1.html#c2624



D.Leglu est journaliste, mais elle est aussi et avant-tout une physicienne. Elle est sans doute naturellement encline à utiliser des termes mathématiques ou scientifiques, mais l'emploi ici du terme "maximal" semble nous vouloir préparer à de graves conséquences.


Les autres réacteurs et les autres piscines continuent eux aussi de provoquer de grandes craintes. Les bâtiments également, quand on voit ce qu'il en reste. Le seul non partiellement volatilisé, le bâtiment 4, menace de s'écrouler.





A lire aussi, les bulletins 34 et 35 d'e- libre:

https://sites.google...stsurfukushima/





Sans oublier Radio-Blüe:

http://radio-blue.bl...actu-japon.html

#53 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 19 mai 2011 - 22:03

Témoignant d'une ignorance crasse sur la nature de la radioactivité, la compagnie Tokyo Electric Power (TEPCO) a annoncé qu'elle allait mettre de grands dômes de polyester – parfaitement, vous avez bien lu – sur les réacteurs endommagés de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, pour soi-disant essayer d’aider à contenir des particules radioactives. Selon les rapports, les dômes de polyester commenceront à fleurir le mois prochain, et tous devraient être en place d'ici la fin de l'année.

L'annonce de TEPCO est évidemment une insulte à l'intelligence de milliards de gens dans le monde, qui savent qu'une mince couche de tissu de polyester ne fera absolument rien pour contenir les particules radioactives. Pourtant, la compagnie va de l'avant avec son plan d'installation de tentes, qui en plus cachera commodément au public le véritable état des réacteurs derrière une couche de plastique opaque.

Cette annonce intervient seulement un jour après que TEPCO a annoncé que les piscines de refroidissement du réacteur 1 sont à secs et que les barres de combustible nucléaire ont fondu [*]. Ainsi, pendant que la plupart des gens pensent à tort que la catastrophe de Fukushima est terminée, TEPCO admet tout bonnement avoir menti pour l’essentiel sur l'état épouvantable de la centrale, et qu'ils prévoient à présent de couvrir l'installation de tentes en plastique.
[* Ndt : C’est une situation irrécupérable ! Comme on pouvait s’y attendre, dès que le nucléaire déraille, il n’est plus maîtrisable. Je ne sais pas si les JT en ont parlé, mais la fusion du cœur du réacteur n° 1 a été annoncée le 13 mai à 14h 15 à l’émission La tête au carrée de France Inter. La personne qui fait cette annonce a dit que c’est terrifiant et se demandait pourquoi les grands médias ne s’intéressent pas vraiment de cette catastrophe. La centrale de Fukushima va continuer à polluer la planète tant qu’elle ne sera pas enfouie sous un sarcophage vraiment isolant.]

Or, TEPCO prétend toujours que les choses sont sous contrôle, et que le flot d’eau constant déversé – en dépit des fissures et des trous reconnus dans le réacteur 1 – contribue à refroidir les autres barres de combustible et empêche toute fusion supplémentaire. Mais d'autres s'interrogent sur le bien-fondé de ces affirmations, surtout compte tenu du triste record de mauvaise foi de TEPCO dans cette saga en évolution.

« Les réacteurs ne pourront JAMAIS être mis en "arrêt à froid", puisque [les barres de combustible] des cœurs sont partiellement fondues ensemble. Nous parlons de centaines de tonnes de matières fissiles à l'intérieur d’enceintes de confinement en béton renforcé, » a écrit Tom Burnett dans un article récent sur Hawaii News Daily. « Les enceintes de confinement sont fissurées. Elles libèrent des radiations. Les processus de fission se poursuivent toujours et – quand bien même le combustible serait accessible – personne ne pourra rentrer dans les enceintes de confinement avant des centaines de lustres. »

Et pendant ce temps-là, le gouvernement japonais annonce qu'il fournira une aide financière à TEPCO pour éviter la faillite de la compagnie.



Original : www.naturalnews.com/032400_Fukushima_tents.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Écrit par : Minederien | 19.05.2011



:arrow: http://sciencepourvo...cteur-n-1.html?

#54 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 20 mai 2011 - 22:17

Sur Arte Radio: http://arteradio.com/son.html?615945

"Depuis la catastrophe de Fukushima, on reparle des liens entre l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). La santé publique est-elle inféodée au lobby nucléaire ? Enquête troublante d'Andrada Noaghiu auprès du Dr Michel Fernex, professeur émérite à la faculté de médecine de l'Université de Bâle, et de Gregory Härtl, porte-parole de l'OMS à Genève. "

#55 EboO

EboO

    le lavaboO ^^'

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 683 Messages :
  • Gender:Male

Posté 21 mai 2011 - 06:19

Il y a un problème de nucléaire au Japon ? Quel problème ? Les dômes vont être mis en place pour protéger les employés du soleil.

"Il ne faut pas compter sur ceux qui créent les problèmes pour les résoudre". Albert Einstein
"La nature ne fait rien en vain, et le plus est vain quand le moins suffit". Isaac Newton


#56 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 28 mai 2011 - 09:40

http://www.the-early...stsurfukushima/

Bulletins 36, 37 et 38.

Ce dernier nous informe de l'arrivée probable d'un premier cyclone au large de Fukushima dans la journée de dimanche.

Aucune prévision possible concernant la réaction des infrastructures, des combustibles et des poussières aux vents qui risquent d'atteindre 100 km/h, voire de les dépasser. A priori, l'optimisme n'est pas de rigueur ...



Sur Radio-Blüe, la revue de médias continue: http://radio-blue.bl...actu-japon.html

C'est plus une centrale, c'est une poubelle nucléaire. D'ailleurs:
http://news.business...OU8140I9DSMDHJ1
Le cynisme n'a pas de fin...


On y trouve une banque de liens classés très intéressante: http://radio-blue.bl.../fukushima.html

Et une présentation éditoriale des informations des plus appréciables.



Enfin, nous aurons peut-être l'occasion de parler de l'actualité métropolitaine d'ici quelques temps, la pluie refusant obstinément de tomber, et les rivières petit à petit s'asséchant. Rien de dramatique pour l'instant, mais il s'agit que les bonnes décisions soient prises, et à temps, si la sècheresse devait continuer.

#57 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 30 mai 2011 - 21:33

29/05 - Fukushima: Le mystère du cœur du réacteur N°4

=> franceculture.com/blog-en-quete-de-science-2011-05-29-fukushima-le-mystere-du-coeur-du-reacteur-n%C2%B04.html

>> Lire le premier commentaire absolument (celui de yasunari)

#58 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 03 juin 2011 - 21:06

Bientôt niveau 8 ? (comme prévu)

http://enenews.com/n...e-for-fukushima


Des médicaments anti-plutonium bientôt mis sur le marché au Japon.


Via Radio-Blüe: http://radio-blue.bl...actu-japon.html

.........................................


La situation est chaque jour plus désespérée.


Rien n'est sous contrôle, les rejets d'eaux radio-actives continuent, la pollution maritime également, le risque d'explosion des réacteurs est toujours présent, le risque de reprise de criticité dans les piscines également, le site n'est pas près de permettre d'intervenir, la saison des typhons arrive, la situation risque peut-être de ne pouvoir que s’aggraver encore.

Des dizaines de milliers de gens ne pourront plus rentrer chez eux, des dizaines de milliers encore devraient être évacués et ne le sont pas, matériellement, la situation est elle aussi désespérée.
Et là encore, la situation de la centrale pourrait être déclencheur de bien pire encore.

La terre, l'eau douce, et la mer, tout est pollué. A certains endroits, pour des dizaines d'années.
A d'autres, pour bien plus longtemps.

Les rejets continuent peut-être, d'autres pourront survenir, brutaux ou continus.

Le personnel intervenant sur le site se sacrifie, et ses efforts ne seront pas inépuisables.

Pas de bonne nouvelle pour contrebalancer.

#59 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 10 juin 2011 - 11:53

Puisqu'on en est au bilans, bilans provisoires, il va sans dire:

Montage:
=> http://www.universci...s-apres--2.html


Démontage:
=> http://www.universci...s-apres--1.html

#60 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 955 Messages :
  • Gender:Male

Posté 17 juin 2011 - 06:43

http://news.google.c...ved=0CC0QqgIwAA



Besson, le courage personnifié.
Mais son attitude en dit long, à la fois sur le malaise que lui inspire ces questions, et pour cause, et sur la décomplexion désormais à insulter et envoyer balader le bas peuple.


Il est grand temps d'en finir avec ces gens-là.

D'une manière ou d'une autre.



0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)