Aller au contenu


Pacte du logiciel libre

APRIL élections candidats libre pacte engagement signature

  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
3 replies to this topic

#1 Txon

Txon

    AïoligaToR

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 842 Messages :
  • Gender:Male

Posté 09 décembre 2013 - 11:19

Salut !

 

 
"Le Logiciel Libre est un bien commun à protéger et à développer.
Son existence repose sur le droit pour un auteur de divulguer son logiciel avec son code source
et d'accorder à tous le droit de les utiliser, les copier, les adapter et les redistribuer, en version originale ou modifiée."
 

Dans le cadre des élections municipales de mars 2014 en France, l’April poursuivra sa sensibilisation au logiciel libre des responsables politiques par l’initiative « Candidats.fr municipales 2014 » pour utiliser prioritairement des logiciels libres et des standards ouverts dans les établissements, administrations, services et lieux publics.


 

"Les campagnes sont l’occasion de sensibiliser les responsables politiques aux enjeux du logiciel libre et aux menaces auxquelles il est exposé.

Les utilisateurs de logiciels libres, particuliers et organisations, sont invités à signer la déclaration d’utilisation demandant à ce que les droits des développeurs et des utilisateurs de logiciels libres soient pris en compte par le législateur, et que les pouvoirs publics encouragent l’utilisation, la production, et la diffusion de logiciels libres."

 

Signez et relayez la déclaration d'utilisation de logiciels libres (Frederic Couchet .. APRIL 07 décembre 2013)

 

Vous pouvez envoyer un courrier d'engagement aux candidats de votre commune, département, région .. en adaptant suivant le cas cette lettre type (document .pdf)

 

@+


"They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety."(Benjamin Franklin)


#2 Txon

Txon

    AïoligaToR

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 842 Messages :
  • Gender:Male

Posté 10 décembre 2013 - 09:07

..

 

Distinguer les logiciels libres des logiciels propriétaires

Selon Youzan (2013), la très grande majorité des logiciels utilisés par le grand public est de type « propriétaire ». Leurs caractéristiques sont principalement les suivantes [7] :

  • la confidentialité du code source et du code exécutable (le code source est un ensemble d’instructions écrites dans un langage de programmation informatique tandis que le code exécutable est un code binaire, directement compréhensible par un processeur).
  • la non-cessibilité de la propriété du logiciel, ce qui rend obligatoire l’achat d’une licence pour l’utilisation du logiciel ;
  • l’interdiction formelle de copier et de modifier un logiciel propriétaire. Il est à noter également, au regard de ce qui a été évoqué précédemment, que les logiciels gratuits (freeware) sont la plupart du temps propriétaires.

Pour assurer leur profit, les entreprises commerciales produisent de nouvelles versions d’un logiciel. L’utilisateur (public ou privé) doit acquérir les nouvelles licences pour continuer d’utiliser le logiciel et veiller à la mise à jour. A contrario, les licences des logiciels libres n’expirent pas. On remarquera que lors de l’acquisition d’un poste informatique, le système d’exploitation Windows et la suite bureautique Office de Microsoft sont généralement imposés à l’acheteur qui paie de manière automatique le kit de logiciels « propriétaire ». Notons également que, bien que certains logiciels propriétaires semblent gratuits, comme l’anti-virus de marque Norton, ceux-ci sont soumis à plusieurs restrictions : le nombre d’installations, le type d’utilisation (éducative, personnelle, commerciale), la durée de l’utilisation, etc.

En contraste et actuellement, les licences d’utilisation de logiciels sont très variées. Les contrats vont de la simple licence (par exemple pour usage familial) au format « cliquer pour accepter », aux contrats plus complexes faisant l’objet de négociations dans le cas d’une entreprise privée, d’un ministère ou d’une université. Les restrictions sont souvent énoncées dans le contrat d’utilisation juste avant que l’usager ne débute l’installation.

L’usage des logiciels libres : regards croisés entre le Québec et la France (Eric Thibeault .. Adjectif Analyse .. 02 décembre 2013)

 

@+


"They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety."(Benjamin Franklin)


#3 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 20 826 Messages :
  • Gender:Male

Posté 10 décembre 2013 - 16:30

Le pacte vs le pactole.

 

(désolé du hs)



#4 Txon

Txon

    AïoligaToR

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 842 Messages :
  • Gender:Male

Posté 12 décembre 2013 - 18:03

Le pacte vs le pactole.

C'est un jeu de mots tout à fait pertinent, pas du HS :bravo:

 

@+


"They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety."(Benjamin Franklin)




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)