Aller au contenu


Parents, n'aidez pas vos enfants pour leurs devoirs!

Éducation Scolarité Devoir

  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
27 replies to this topic

#1 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 23 mars 2014 - 06:45

Salut!

 

Aux états-unis, l'un des principes fondamentaux de l’éducation des enfants est l'implication active des parents dans la scolarisation:  Rencontre avec les enseignants, bénévolat l’école et aide aux devoirs.
Une étude de grande envergure et portant sur une très grande période (30ans) et mesurant 63 critères a exploré l'influence de cette très (trop?) grande implication des parents. Le résultat peut paraitre surprenant: cette implication n'a que peu d'influence sur les résultats scolaires de leurs enfants, mais le pire c'est que cet impact peut s'avérer négatif quelque soit la classe sociale, le niveau scolaire des parents, l'ethnie.

 

http://www.theatlant...omework/358636/

Source: Slashdot

 

Des réactions? Merci.


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#2 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 08:16

Oui: faites l'inverse exactement que ce que cette étude conseille:

 

donnez de l'importance à l'apprentissage aux yeux de vos enfants

mettez en valeurs leurs goûts et réussites

relativisez leurs échecs,

aidez-les si besoin, restez discrets mais présents.

 

 

Méfiez-vous des prétendues études, théories, toutes prouvées quand il faut les mettre en place pour déconstruire le tissu social, mais dont les preuves disparaissent quand dix ans après, le désastre de leur mise en oeuvre a eu lieu.

 

 

Rien qu'en france, pensez à l'impact de mesures comme:

 

ne pas donner de devoir écrit,

méthode d'apprentissage globale, pour les petits, déconstruction des programmes pour les plus grands,

empêcher le redoublement.

 

 

 

 

 

 

Ah Neuro, tu lances là un sujet sur lequel j'ai la RAGE,

(j'évite d'aller voir certains enseignants de mes enfants de peur de leur casser les dents :transpi:)

 

de voir des enseignants céder, fermer les yeux, ne pas offrir à leurs jeunes ce que leurs enseignants à eux leur avaient offert jadis,

 

sorte de couille-mollisme, matiné de m'enfoutisme, et aggravé souvent juste par un manque total d'intelligence pédagogique,

 

j'en vois parfois de belles.

 

 

 

Bref, cette étude est scandaleuse, dans la lignée de toutes celles qui ont pour but de fabriquer des pauvres.



#3 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 23 mars 2014 - 08:33

En fait, je suis mal placé pour juger: Je n'ai pas d'enfants.

 

donnez de l'importance à l'apprentissage aux yeux de vos enfants

mettez en valeurs leurs goûts et réussites

relativisez leurs échecs,

aidez-les si besoin, restez discret mais là.

 

 

Je suis d'accord avec ça.

 

Mais pour ça:
 

Rien qu'en france, pensez à l'impact de mesures comme:

 

ne pas donner de devoir écrit,

méthode d'apprentissage globale,

empêcher le redoublement.

 

 

 

Évoques-tu la lecture quand tu parles de "méthode d'apprentissage globale"?

 

Pour:

 

sorte de couille-mollisme, matiné de m'enfoutisme,

et aggravé souvent juste par un manque total d'intelligence

 

 

Ne serait-ce pas un manque de formation?


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#4 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 08:46


Mais pour ça:
 

Rien qu'en france, pensez à l'impact de mesures comme:

 

ne pas donner de devoir écrit,

méthode d'apprentissage globale, pour les petits, déconstruction des programmes pour les plus grands,

empêcher le redoublement.

 

 

 

Évoques-tu la lecture quand tu parles de "méthode d'apprentissage globale"?

 

 

Effectivement, j'avais édité également mon premier message pour prendre en compte la continuation du sabotage de l'école primaire, à savoir, celui des collèges puis celui des lycées (on pourrait aussi parler de la fac mais bon).

 

:arrow: Sabotage.

 

J'ai vraiment ciblé les trois pires usages.

 

 

 

 


 

Pour:

 

sorte de couille-mollisme, matiné de m'enfoutisme,

et aggravé souvent juste par un manque total d'intelligence

 

 

Ne serait-ce pas un manque de formation?

 

 

Peut-être. Il faut dire que certains d'entre eux ont été à l'école en question ...

 

Il faut dire aussi, à leur décharge, que la situation est complexe pour un enseignant, qui ne travaille jamais seul, et hérite de ce qu'ont fait les autres enseignants avant lui.

 

M'enfin, on peut tout de même ajouter que les enseignants sont comme les autres. Un  français est capable de voter pour un parti de gauche et fermer les yeux sur ses exactions sociales, alors il lui suffit simplement de continuer de fermer les yeux au travail s'il est enseignant. La résistance n'est pas à l'ordre du jour, et ne le sera pas tant qu'on n'aura pas - justement - pointé les mensonges et la déconstruction de l'école comme une réalité, avec toute la gravité que cela nécessite.



#5 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 08:55

Neuro: avoir des enfants n'est pas une condition sine qua non pour avoir un avis intéressé sur l'enseignement, et pour avoir une démarche intelligente, humaine et chaleureuse. Je peux même te dire que quelques enseignants trouvent un équilibre face à ce qu'ils vivent comme un manque cruel, grâce à leur métier.

 

Tout comme en avoir (des enfants) n'empêche pas toujours d'être à côté de la plaque, ou de s'en foutre complètement: combien d'enfants aujourd'hui sont nés comme jouet d'un couple qui quelques mois après se disloque ?

 

 

Et je ne tiens pas entrer dans une discussion sur le bien-fondé bourgeois, j'observe juste le coût sur la vie des enfants de son respect ou non, dans une société qui ne laisse pas de place ou si peu aux alternatives sociales.

Quand tu as une classe très en difficulté, de gars de 18/20 ans, que tu poses la question : qui a des parents divorcés, que tous lèvent le doigt, la moitié au moins en maudissant cette situation, en maudissant leur père, parfois leur mère, que tu les vois agressifs de malheur, ou abattus de malheur,

 

tu ne peux t’empêcher (en tout cas c'est mon cas) de penser que nos pinaillages d'adultes ne devraient pas détruire nos enfants, et que c'est tout l'inverse qui se passe.

 

Je précise tout de même que j'emploie le mot "bourgeois" pour désigner un point qui n'a rien à voir avec le "un papa une maman", hein ;).

Mariage pour tous, enfants pour tous, je suis pour.

Non disqualification d'une mère qui vient de perdre son mari et réciproquement, idem.

Par bourgeois, je désigne (faussement, avec un brin de dérision) le fait de faire des enfants la prunelles de nos yeux.



#6 Txon

Txon

    AïoligaToR

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 854 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 09:43

Oui: faites l'inverse exactement que ce que cette étude conseille:

 

donnez de l'importance à l'apprentissage aux yeux de vos enfants

mettez en valeurs leurs goûts et réussites

relativisez leurs échecs,

aidez-les si besoin, restez discrets mais présents.

+1  :yes:

 

Ayant travaillé quelques temps en milieu scolaire, j'ai pu constater les différences cruelles entre les enfants correctement encadrés par leurs parents et d'autres laissés à l'abandon, généralement issus de milieux défavorisés.

Les parents qui le peuvent jouent le rôle de "répétiteurs", ils sont là pour expliquer à nouveau ce qui n'est pas clair. Ce n'est pas pour rien que des associations d'aide scolaire ont été créées pour les autres. Même les ronds de cuir de l'éducation nationale et les démagogues de la politique socialo-politicienne ("tous pareil", "pas de redoublement" ..) ont fini par convenir indirectement de l'importance de l'aide à certains enfants et créé des classes spécialisées de soutien (CLIS etc.)

 

C'est que dès le primaire, on constate des différences énormes entre les gosses. Il y a ceux chez qui comprennent avant même que l'enseignant ait fini sa phrase et ceux qu'il faut aider, à qui il faut répéter, expliquer à nouveau. L'enseignant ne peut pas tout, surtout dans des classes rendues volontairement très/trop hétérogènes.

Trop d'enfants laissés sans soutien sont voués au retard scolaire puis à l'échec et, plus tard, à la rue sans ressource légale ou avec des emplois de merde.

Bref, cette étude est scandaleuse, dans la lignée de toutes celles qui ont pour but de fabriquer des pauvres.

 

J'attends avec impatience que la mise à disposition de cours enregistrés de type MOOC (DVD ou en ligne) soit généralisée et gratuitement accessible pour tous mais surtout pour les enfants que les parents ne peuvent pas aider. Encore faudra-t-il que les parents incitent leurs gosses à s'en servir. C'est un autre débat.

 

Il y a aussi ceux qui voudraient supprimer les devoirs de vacances.

...\...

[7] ... les devoirs de vacances sont un fléau lié à des phénomènes franchouillards très particuliers :

.. la longueur des « grandes vacances » (destinées avant tout au rétablissement des ronds-de-cuir épuisés de l'éducation nationale) pourrait avoir comme conséquence l'oubli par les petits chéris du peu qu'ils ont eu tant de mal à apprendre pendant les trois trimestres précédents d'absentéisme maladif de leurs éducateurs,

.. le sens plus ou moins aigu des responsabilités des parents qui ont pris conscience du niveau lamentable de leur progéniture,

.. pour d'autres parents, le soucis d'être débarrassé de leurs marmots plusieurs heures chaque jour,

.. le matraquage publicitaire pour ces cours « de rattrapage ».

C'était dans "Radis ou Radix ?" et très volontairement ironique.

 

@+


"They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety."(Benjamin Franklin)


#7 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 09:54

Pour revenir au sujet :

 

 

je pourrai revenir si vous le voulez sur quelques points.

 

La facilité d'être parents quand on est enseignant, ce qu'il faut néanmoins se garder de faire dans un tel cas, ce qu'on peut en tirer comme enseignement très important et assez généralisable (même si il faut garder en tête qu'en matière d'éducation comme d'apprentissage, il n'y a point de dogme - ou il ne devrait pas).

 

 

L’imposition de la méthode globale et sa perdurance actuelle là où son travail de destruction n'est pas jugé suffisant.

 

Ou son pendant pour les référentiels scolaires, en particulier en maths, en français,

 

quelques remarques sur l'approche en histoire-géo, fabrique actuelle d'une future société communautariste, en plus d'être celle d'une société soumise,

 

 

 

ou cerise sur le gâteau: pas de devoirs écrits, pas de redoublement.

 

 

On pourrait aborder également les approches actuelles en matière d'évaluation. Sous couvert de tout autre chose, nous mettons en effet en place un système d'évaluation qui écarte d'apprentissage durable, consolidé, approprié.

 

 

On pourrait enfin regarder la répartition géographique de ce que je dénonce, et jeter un oeil où l'on est resté indemne de tout ça.

 

 

 

 

 

Et on mettra un gros PISA dans la face des ordures techniques, trolls scientifico-pédagogiques etc.

 

 

La seule chose qui se discute dans cette histoire, c'est de savoir si cette déconstruction, débutée il y a presque 50 ans, est délibérée, et dans quelle mesure, ou si elle est la conséquence d'une époque. Pour avoir eu une discussion sur ce sujet il y a presque 20 ans avec un acteur de cette mise en place, mon indignation ne date pas d'hier, je ne suis pas certain du tout que tout cela cesse bientôt (et pour cause, 20 ans !).



#8 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 10:03

J'attends avec impatience que la mise à disposition de cours enregistrés de type MOOC (DVD ou en ligne) soit généralisée et gratuitement accessible pour tous mais surtout pour les enfants que les parents ne peuvent pas aider. Encore faudra-t-il que les parents incitent leurs gosses à s'en servir. C'est un autre débat.

Le meilleur support reste le papier ;)

 

mais sa diffusion reste problématique, au moins coûteuse, donc tous les supports sont les bienvenus.

 

Si vous pouvez imprimer, ce n'est pas bien pour la planète (en fait même pas), mais ce sera mieux pour votre cerveau.

 

 

Un autre débat certes, mais intéressant aussi. Pour tout dire, j'ai été un peu surpris, et déçu, en constatant que certains collègues protégeaient leurs cours. Pas de diffusion à un élève qui n'est pas le leur, par exemple. Diffusion parcimonieuse auprès de collègues, mêmes jeunes, surtout d'un autre établissement. Etc.

 

Cette vision va à l'encontre de la mienne.

 

 

Je ne crois pas que ce soit une question liée aux débats informatiques sur la copie, le partage, c'est plus profond que ça.



#9 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 23 mars 2014 - 10:26

 

Le meilleur support reste le papier ;)

Oui, il parait:

 

http://veloetpotager...-apprendre.html

 

 

 

Pour tout dire, j'ai été un peu surpris, et déçu, en constatant que certains collègues protégeaient leurs cours. Pas de diffusion à un élève qui n'est pas le leur, par exemple. Diffusion parcimonieuse auprès de collègues, mêmes jeunes, surtout d'un autre établissement. Etc.

 

 

 

Oui, tu avais déjà évoqué ce problème à propos de certains MOOC's: http://infomars.fr/f...2359#entry92359

 

Quelques exemples de MOOC's en plus du lien que j'avais donné:

http://ocw.mit.edu/index.htm

http://www.cosmolearning.com/

http://www.inriality.fr/info-mooc/

http://blog.educpros...oc-le-big-bang/


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#10 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 11:00

Le meilleur support reste le papier ;)

Oui, il parait:
 
http://veloetpotager...-apprendre.html


Mémoire et réussite scolaire
Alain Lieury
http://www.dunod.com...ussite-scolaire


Ma référence en la matière.
 
 

 

Quelques exemples de MOOC's en plus du lien que j'avais donné:
http://ocw.mit.edu/index.htm
http://www.cosmolearning.com/
http://www.inriality.fr/info-mooc/
http://blog.educpros...oc-le-big-bang/


Merci ! Aujourd'hui, ce ne sera pas possible, mais je ne manquerai pas d'aller consulter tout ça.



Ceci dit, il ne faut pas attendre des enseignants de tous vouloir tout mettre à disposition par défaut. Il y a pas mal de raisons pour lesquelles un enseignant préfère rester en retrait. Mais qu'au moins qu'en qu'à de demande, la tendance soit au partage plutôt qu'au secret.

#11 Txon

Txon

    AïoligaToR

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 854 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 11:56

Un autre débat certes, mais intéressant aussi. Pour tout dire, j'ai été un peu surpris, et déçu, en constatant que certains collègues protégeaient leurs cours. Pas de diffusion à un élève qui n'est pas le leur, par exemple. Diffusion parcimonieuse auprès de collègues, mêmes jeunes, surtout d'un autre établissement. Etc.

J'ai également constaté cette forme d’égoïsme mais il y a aussi l'incapacité de certains enseignants à s'adapter aux termes et méthodes des autres, chacun pensant détenir la meilleure technique.

Je pense qu'il faut développer au plus vite les MOOCs, dès le primaire, comme complément à l'enseignement reçu à l'école ou alors faciliter la généralisation à la maison des ordinateurs éducatifs (équipés de distributions scolaires) mais là encore les familles les plus démunies seront défavorisées.

 

Il n'y a pas assez d'associations ou organisations municipales pour recevoir et aider les enfants en difficulté scolaire. Il n'y a pas non plus assez de parents conscients des difficultés de leurs gosses et capables de chercher ailleurs l'aide nécessaire. Le résultat est catastrophique : analphabétisme et illettrisme progressent en France.

L'illettrisme en France : 2.500.000 personnes touchées ! (France Info .. 17 avril 2013)

 

@+


"They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety."(Benjamin Franklin)


#12 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 23 mars 2014 - 12:27

Mémoire et réussite scolaire

Alain Lieury
http://www.dunod.com...ussite-scolaire


Ma référence en la matière.

 

 

Merci pour ce bouquin que j'ai linké sur la partie cachée de mon shaarli

J'ai déjà regardé à la FNAC de ma ville: Indisponible.

Je vais continuer a chercher, autrement ce sera un achat par correspondance.

 

Édit: Je constate que Alain Lieury a déjà sorti pas de livres sur la mémoire et la cognition en général.


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#13 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 13:47

Il peut être l'objet d'un prêt dans une bibliothèque, qui, si elle ne l'avait pas déjà, serait sans doute ravie d'en faire l'acquisition.

#14 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 23 mars 2014 - 15:00

Il peut être l'objet d'un prêt dans une bibliothèque, qui, si elle ne l'avait pas déjà, serait sans doute ravie d'en faire l'acquisition.

 

Il est bien présent mais indisponible pour le prêt.

 

 

Mémoire et réussite scolaire
Lieury, Alain
Dunod, 2004
Livre
Faut-il abolir l'apprentissage par coeur ? Faut-il distinguer mémoires visuelle et auditive ? Cet ouvrage répond à ces questions en faisant le point sur les mécanismes en oeuvre dans l'apprentissage scolaire. Cette édition présente aussi une nouvelle méthode pour enrichir sa mémoire.
 
Pas disponible pour le prêt

"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#15 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 16:00

Oui,
il faut y aller, le consulter,
et l'apprendre par coeur. :ga:

#16 lolo32

lolo32

    Phobosien

  • Zimien
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 885 Messages :
  • Gender:Male

Posté 23 mars 2014 - 22:35

Noistte:  je suis parent et quand je regarde le résultat (on a des enfants merveilleux bien éduqués et surtout épanouis grâce à leurs superbes idées le rêve quoi ^^^^) de leurs sois disant grandes études et de ce qu'il faut faire ou pas faire!!

 

je reconnais qu'une certaine envie de -----,  :mad:  me gagne en voyant de telles études :fou: :fou: :fou:

 

en simple comme dit noistte:   NE LES ECOUTER PAS :doublerouge: :doublerouge:  :siffle:  :siffle: 


MSI MPOWER MAX + I5 4670 K + CORSAIR HYDRO H75 + 16 GO CRUCIAL ELITE + Asus GTX 660 TI O/C + SSD INTEL + 2 TO + 1TO  WIN 8.1 64 BIT  +COMODO SECURITY  + DUAL BOOT LINUX VOYAGER 64 BIT + COMODO SECURITY

 

Tablette : Asus transformeurTF300 (10.1 pouce )  -- Ainol Novo7 cristal 2 (7 pouce) - Pipo max pro M1 - M9 -- M6  (10.1-9.7-9.7 pouce)

 

 


#17 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 07 septembre 2014 - 03:58

À propos de MOOC's, je viens de découvrir la Khan Academy par l'intermédiaire du post d'un shaarli:  http://campus.lemond...76_4401467.html

https://fr.khanacademy.org/


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#18 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 07 septembre 2014 - 07:39

Attention attention.

 

 

 Je n'ai rien contre les MOOC's,

 

mais

 

 

attention attention.

 

 

 

Le problème, ce ne sont pas les MOOC's eux-mêmes, je dirais même qu'au départ, ils sont une vraie bonne idée, une vraie nécessité, un vrai partage, toussa toussa.

 

 

Mais.

 

 

 

Le problème, c'est que dans le monde de l'enseignement, celui qui doit en tout cas s'occuper des jeunes, on pousse l'idée, petit à petit, que si les profs croulent sous le travail, ils devraient mutualiser,

 

récupérer le cours du collègue et faire avec.

 

 

C'est très dangereux comme pensée: c'est une ineptie pédagogique,

 

et surtout, ça va donner lieu assez vite à une récupération bien économique: pourquoi payer un humain chaque jour là où un film ferait l'affaire ?

 

 

Je ne dis pas que les MOOC's visent ça, mais ça va être récupéré par la pulsion ultra-libérale à l'oeuvre aussi à l'école.

 

 

Méfiance.



#19 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 14 septembre 2014 - 09:21

Salut !

 

L'instinct et les qualités d'enseignant de Noisette avaient sans doute raison quant à l'utilité ou l'efficacité des MOOC's. Il fallait aussi tenir compte de la motivation des élèves : http://techcrunch.co...ion-that-wasnt/

 

Only half of those who signed up watched even one lecture, and only 4 percent stayed long enough to complete a course.

 

Source :  http://news.slashdot...tion-that-wasnt

 

Pourtant, j'étais assez attiré par ce genre de choses : 

 

http://infomars.fr/f...ic=5431&p=98721
http://infomars.fr/f...c=5788&p=100407
http://infomars.fr/f...ic=5862&p=91608

 

Je dois reconnaitre que je me suis trompé.


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#20 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 14 septembre 2014 - 09:57

Non, tu ne t'es pas trompé, ou alors uniquement sur un aspect, celui de la portée pédagogique de l'outil, portée actuelle ou portée potentielle. Ce n'est en rien une faute, surtout que c'est une réflexion jeune sur un sujet un peu nouveau, qui ne fait aucune unanimité même chez les enseignants. L'unanimité se trouve surtout chez les décideurs, et c'est une autre facette encore du sujet.

 

 

 

Les Mooc's ont une vraie utilité, plusieurs même, à commencer par leur gratuité, leur diffusion facile, par les déclinaisons possibles qu'ils proposent sur un sujet donné (avec toute la richesse que cela suppose, c'est un gros gros point fort, au point que les enseignants progressent eux-mêmes en regardant les idées et le travail des autres), par l'utilisation d'un support agréable, un peu humain, et qui a l'adhésion de celui qui regarde (normalement ^^).

 

 

Mais rien ne peut remplacer un contact humain, surtout en pédagogie.

 

D'autre part, certains ressorts pédagogiques sont de fait rendus compliqués à mettre en oeuvre, limités dans leur ambition, en particulier ce qui concerne l'appui sur le vécu, sur la reformulation.

 

Enfin, je dirais que ces mooc's peuvent gagner en professionnalisme si ils intègrent ou si on leur adjoint un travail de subvocalisation, d'appropriation, de mémorisation. Support papier plus que bienvenu, donc. Cf les travaux d'Alain Lieury sur la question.

 

 

 

Au final, le mooc's ne doit pas être vu comme un cours, mais comme un document de cours. ;)



#21 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 14 septembre 2014 - 10:13

 

L'unanimité se trouve surtout chez les décideurs, et c'est une autre facette encore du sujet.

 

C'est un fantasme qui chaque jour devient de moins en moins impossible. Remplacer des milliers d'enseignants par des projections.

 

Pas cher, docile.

 

 

Cela prendra encore du temps, l'éducation est assez inertiel comme milieu. Nous en sommes à l'heure de la mutualisation.

 

Elle a ses chantres, qui l'appliqueraient volontiers à toute situation pédagogique, sans vergogne, ni pour les enseignants, ni pour les clients "apprenants", tout en se gardant bien, au passage, de soupeser l'intéret de la mutualisation pour les taches d'encadrement.

 

(plus on est de fous, plus on rit, et de toute façon, la centralisation des pouvoirs a quelques limites aussi :transpi:)

 

 

Bref.

 

 

L'étape 1, c'est d'amener les enseignants à mutualiser un document unique pour chaque "compétence" à transmettre (oui oui, c'est vraiment ainsi que les savoirs sont désignés aujourd'hui, même à l'école, et la plupart de ceux qui l'emploient ne se rendent même plus compte de la connotation).

 

Quand on y sera, ce sera l'étape 2: on en filmera quelques uns et on foutra un coup de pied au cul aux autres pour les mettre à la porte. En vérité, on ne prendre même plus la peine de filmer des humains. On laissera faire le virtuel jusqu'au bout. Tout sera pesé, "optimisé", et décliné automatiquement en autant de langues qu'on veut (il n'y a pas que des mauvais côté à l'intelligence artificielle et au virtuel).

 

 

Seuls les plus riches ou les plus doués clients apprenants pourront accéder à la pédagogie avec enseignant réel.

 

 

 

Si j'ai barré le mot client, c'est parce que je le déteste, mais il peut être employé par nos dirigeants, le mot est même parfois lâché dans la formation des jeunes enseignants.

 

 

 

M'enfin, on n'y est pas encore, il y a - sur ce coup-là, heureusement - une certaine inertie des représentations chez les profs.

 

Et j'anticipe ici à mon maximum ! :ga:



#22 Txon

Txon

    AïoligaToR

  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 10 854 Messages :
  • Gender:Male

Posté 14 septembre 2014 - 13:41

..

 

Je viens de relire ce que j'avais écrit -> ICI <- et suis toujours d'accord avec moi-même :transpi: .

 

Les Mooc's ont une vraie utilité, plusieurs même, à commencer par leur gratuité, leur diffusion facile, par les déclinaisons possibles qu'ils proposent sur un sujet donné (avec toute la richesse que cela suppose, c'est un gros gros point fort, au point que les enseignants progressent eux-mêmes en regardant les idées et le travail des autres), par l'utilisation d'un support agréable, un peu humain, et qui a l'adhésion de celui qui regarde (normalement ^^).

 

Mais rien ne peut remplacer un contact humain, surtout en pédagogie.

L'équivalent des MOOCs existe depuis plus de cinquante ans sur support papier. C'était alors appelé "cours de rattrapage" ou autre nom signifiant que les élèves pouvaient y avoir recours en cas d'incompréhension de l'enseignement traditionnel. Pendant très longtemps ce fut réservé aux enfants des bourgeois qui pouvaient les payer et venait en complément des "répétiteurs" (souvent des étudiants de l'enseignement supérieur), précepteurs et "profs" qui arrondissaient ainsi leurs fins de mois. Je crois que ça existe toujours bien qu'à moindre échelle.

 

Dans certains pays (dont au moins deux d'Amérique Latine) ces supports de cours modernes servent à palier le manque d'enseignants depuis une dizaine d'années maintenant. Quelques "profs" ou instituteurs disponibles ou même des volontaires "civils" sont là pour aider ceux qui n'ont pas compris. Qu'on le veuille ou non cette méthode imparfaite a permis de faire chuter fortement l'analphabétisme.

 

En France, des MOOCs permettront sans doute d'être un support de base gratuit pour les bénévoles qui aident les gosses en difficulté dans le cadre d'associations d'aide scolaire. Il y en a une dans mon bled qui bénéficie d'une salle deux heures par jour hors temps scolaire). Les principales matières y sont le français et les mathématiques (*).

D'autres pourraient aussi être utilisés non pas en remplacement complet de l'enseignement traditionnel en échec mais comme base commune, l'instituteur ou le professeur des écoles étant alors beaucoup plus disponible pour une aide personnalisée, surtout quand il s'agit d'enfants issus de milieux défavorisés qui ne peuvent pas compter sur leurs parents.

 

 

@+

(*) Je me suis porté volontaire pour l'informatique mais me suis fait virer car ça correspond à l'emploi d'une "assistante". Celle-ci a une journée de travail "normale" et le maximum de gens (des adultes) qu'elle a eu à former en même temps n'a jamais excédé quatre. Parfois, il n'y en a aucun. Elle finit son travail avant l'arrivée des gosses. Cherchez l'erreur !

 


"They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety."(Benjamin Franklin)


#23 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 26 mai 2015 - 18:07

Merde.



#24 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 27 mai 2015 - 04:50

Salut !

 



 

Je n'ai pas encore acheté un de ses livres, mais de ce que j'ai pu voir sur son blog, ça a l'air très intéressant.

Il y a aussi aussi un bel esprit (A Beautiful Mind) qui s'est éteint stupidement très récemment : http://www.futura-sc...ene-mort-58363/


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)


#25 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 27 mai 2015 - 06:49

Merci pour le lien. C'est un orateur excellent, et ses conférences grand-public (les seules que je suis en mesure de suivre) sont toujours impressionnantes,

d'intérêt, de clarté, de proximité,

Il est tellement brillant que de l'écouter nous fait nous sentir moins cons. :)

#26 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 07 juin 2015 - 09:10

Petite pensée personnelle, à développer quand ce sera possible (surtout d'un point de vue de la colère):

 

 

quand on ne peut prévoir à l'avance quelles absurdes et illusoires nouvelles mesures seront imposées à l'école (à prendre au sens large) pour continuer sa démolition tout en ayant l'air de vouloir l'inverse,

tant le champ des possibles est immense,

 

on peut prévoir en revanche quelles mesures ne seront pas prises, dont on sait qu'elles auraient des effets positifs, souvent pour en avoir déjà eu.



#27 noisette

noisette

    Webmarster

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 21 001 Messages :
  • Gender:Male

Posté 30 décembre 2016 - 10:50

Documentaire: 1866, la naissance du Certificat d'Etudes

Retour sur l’histoire de ce diplôme à travers une balade radiophonique mêlant témoignages, archives et perspective historique sur l’enseignement laïc et républicain.

 

Avec : Joseph Murcie, Pierre-Louis Numa, Michel Ragon, Antoine Prost, Jean-François Chanet, Claude Duneton

Textes lus par Blandine Molinier, Daniel Tarar et Arnaud Philibert • Archive INA 1950 • Film : Le trou normand de Jean Boyer (1952)

    Production : Renée Elkaïm Bollinger
    Réalisation : Anne-Pascale Desvignes
    Mixage : Manuel Couturier et Pierre Minne
    1ère diffusion : 05.09.1996
    Emission : Lieux de mémoire sur France Culture
    Archive INA - Radio France

 

 

https://www.francecu...tificat-detudes

 

 

Ce documentaire est bien plus riche que le chapeau veut bien l'admettre, ne vous privez pas de l'écouter.



#28 Neuromancien

Neuromancien

    Octozimien

  • Modérateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 971 Messages :
  • Gender:Male
  • Location:Moselle

Posté 26 avril 2018 - 05:13

C'est quoi ces notes ?

 

cestquoicesnotes.JPG


"Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aiguë ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque." (Bernard de Chartres, XIIe siècle)




1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)