Aller au contenu


Neuromancien

Inscrit(e) : 11 avril 2008
Hors-ligne Dernière activité : Aujourd'hui, 04:31

Messages que j'ai posté

Dans le sujet : Le Topic Environnement

Hier, 20:27

A vomir : https://twitter.com/...182365823242242

Maitre Eolas : https://twitter.com/...201167717883906

 

«  Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu’on ait pu jeter aux chiens le homard d’un homme et finalement ses trois voitures avec chauffeur… »

Dans le sujet : Open bar

Hier, 11:57

Je viens de découvrir le gros bloc-note Linux en vrac de SebSauvauge : https://sebsauvage.n...p?id=linux-vrac


Dans le sujet : Dossier médical partagé (DMP)

Hier, 11:22

Eh bien voilà… Puisque le DMP n'a pas la cote, nous allons l'imposer et vendre vos données médicales pour que nous puissions manger encore plus de homards et boire des boutanges à 500 boules:  https://www.lemonde....89851_3224.html
 

 

Tous les patients auront leur propre espace numérique de santé d’ici au 1er janvier 2022, pour accéder notamment à leur dossier médical partagé (sorte de carnet de santé), à des « applications » ou « informations de santé référencées ».

 

 

Une « plate-forme des données de santé » remplacera l’actuel Institut des données de santé. L’accès à ces données (1,2 milliard de feuilles de soin par an, 500 millions d’actes médicaux, onze millions d’hospitalisations…) sera élargi, et leur champ étendu aux données cliniques recueillies par exemple par les médecins libéraux, ainsi qu’aux « données à caractère personnel issues d’enquêtes ».

Le gouvernement entend « multiplier les possibilités d’exploitation » de ces informations, notamment pour la recherche ou le « développement des méthodes d’intelligence artificielle », en promettant « un haut niveau de protection de la vie privée ».

 

De plus quand ils disent :
 

 

    Le recrutement de professionnels étrangers facilité

Indispensables au fonctionnement de nombreux hôpitaux publics, mais en théorie interdits d’exercice, certains médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes diplômés hors de l’Union européenne (Padhue) pourront voir leur situation régularisée d’ici à la fin 2021 après étude de leur dossier. Les « modalités de recrutement » des Padhue qui « exerceront à l’avenir en France » seront rénovées, prévoit le texte.

 

 

Cela voudrait-il dire que les marabouts, sorciers, coupeurs de feu et autres homéopathes auront le droit d'exercer en France ?


Dans le sujet : Raz le bol !

13 juillet 2019 - 09:14

Il était une fois l'Occupation selon "Le Parisien" : un western aux références ambiguës

Le parisien a fait très fort dans la bêtise.

De toutes façons, c'est dans l'air du temps de minimiser les crimes antisémites : https://www.lemonde....88853_3224.html


Dans le sujet : Bar des N'antis !

13 juillet 2019 - 05:47

Une autre conférence de Gérard Berry mais cette fois-ci sur la photographie numérique : https://darktable.fr...a-photographie/